Photographier les bébés avec un flash sans danger

photographe bébé beziers

Peut-on photographier un bébé au flash sans endommager ses yeux ? Cette question divise les photographes : entre partisans du « tout lumière naturelle » et photographes de studio qui fonctionnent au flash, difficile de dire qui a raison. Voici quelques informations sur la dangerosité des flashs pour les yeux des bébés, et quelques conseils pour les photographier en studio sans prendre de risques.

Le flash est-il nocif pour les yeux des bébés ?

En juillet 2015, le Dailymail avait relayé une information du site d’informations chinois People’s Daily Online, source de nombreux débats dans le milieu de la photo et pas seulement. Selon ce journal, un bébé de 3 mois était devenu aveugle de l’œil droit (et presque aveugle de l’œil gauche) après avoir été photographié au flash, à moins de 25 centimètres de distance. Des dommages irréversibles puisque le flash avait atteint la macula, cette zone du fond de l’œil où l’on trouve les cônes, qui permettent de voir.

Depuis cet incident, de nombreuses études ont été menées sur le sujet. Leur conclusion : les bébés sont plus sensibles que nous à la lumière, et par conséquent, la lumière bleue et les UV sont dangereux pour leurs yeux (mais aussi, par extension, la lumière des flashs). En effet, les bébés possèdent moins de pigments protecteurs que les adultes, et ce sont ces pigments qui permettent de protéger le cristallin et la macula de ces fortes lumières. Le système visuel n’atteint d’ailleurs sa maturité qu’autour de 13 ans !

Toutefois, ces conclusions sont à nuancer : seule une exposition prolongée est néfaste pour les yeux des bébés. Ainsi, si le bébé ne fixe pas le flash (ou toute autre lumière) de manière prolongée, alors il n’y a aucun risque de brûlure pour sa rétine. D’autant plus que la lumière UV est la plus dangereuse pour les yeux des bébés, et le flash des appareils photos n’en contient pas ou très peu.

Contrairement à des sources de lumières très concentrées comme les rayons laser, ou des sources de lumières prolongées comme les rayons UV, les flashs photo, peu puissants (environ 2000 lux) sont donc relativement inoffensifs pour les bébés. D’ailleurs, chez l’ophtalmologue ou au bloc opératoire, les bébés sont exposés à des lumières bien plus puissantes, pendant un temps plus prolongé, et cela sans que leur rétine ne s’abime !

Conclusion de l’histoire : ce n’est pas à cause du flash que le bébé chinois est devenu aveugle. Il avait déjà un trouble de la vision qui s’est manifesté suite à la photo. Si cela avait été le cas, il y aurait bien plus de bébés aveugles !

15 07 2019 nolan 13

A quel âge le flash peut-il être dangereux pour les yeux des bébés ?

Par précautions, on préconise tout de même d’éviter les flashs chez les bébés entre 2 et 3 mois : à cet âge-là, les pupilles des bébés sont très dilatées.

Ce n’est pas le cas, contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, à la naissance : la vision commence à se développer dès la grossesse, ce qui fait qu’à la naissance, le bébé peut soutenir l’exposition à la lumière grâce à des pupilles peu dilatées. Toutefois, à partir du 2ème mois, la pupille se dilate pour laisser entrer une quantité plus importante de lumière : il y a donc plus de risques d’endommager la macula avec une exposition à la lumière.

Après 3 mois, la vision des reliefs et la vision binoculaire commence à se développer pour atteindre une acuité visuelle maximale à 10 ans. Toutefois, dès 5 ans, la rétine d’un enfant est considérée comme mature. Après 3 mois, vous pourrez donc prendre des photos de votre bébé ou de votre enfant sans modération, flash ou pas !

photographe montpellier bebe renard

Adoucir le flash pour limiter les risques pour les yeux des bébés

Quoiqu’il en soit, deux solutions s’offrent à nous pour photographier des bébés sans risque pour leurs yeux :

  • Utiliser la lumière naturelle, que ce soit en extérieur ou en intérieur (en se plaçant près d’une fenêtre par exemple)
  • Pour les photos en studio ou lorsqu’il n’est pas possible d’utiliser la lumière naturelle, privilégier le flash indirect (parapluis) ou diffusé (softbox), afin d’adoucir l’éclairage.

Pour photographier un bébé en studio, il faudra donc éviter le flash direct, surtout avec un flash cobra ou autre flash puissant. Nous allons développer cette option avec quelques méthodes pour adoucir la lumière en studio et éloigner tout risque pour les yeux du bébé.

photographe marseillan bebe sur le dos avec bandeau violet dans un seau

Les méthodes pour photographier les bébés au flash

Deux méthodes sont particulièrement efficaces pour photographier un bébé au flash sans risquer d’abimer ses yeux, tout en obtenant d’excellents résultats : le parapluie et la softbox.

Le parapluie pour diffuser la lumière

Le parapluie est l’une des options les plus connues pour modifier et diffuser la lumière. C’est d’ailleurs l’un des équipements indispensables pour la photo de studio. Le parapluie du photographe se présente comme un parapluie classique, et deux utilisations sont possibles pour jouer avec la lumière :

  • Eclairer avec le flash à travers le parapluie
  • Réfléchir la lumière sur le parapluie : pour cela, opter pour un parapluie en mode réflecteur

Le parapluie est idéal pour photographier un bébé en studio si vous souhaitez obtenir une lumière douce ou que le fond soit bien éclairé et visible. Cela peut également être une bonne option si vous souhaitez photographier plusieurs bébés, ou un bébé avec sa famille, et que vous souhaitez donc élargir l’espace de diffusion de la lumière.

Le parapluie, peu cher et peu compliqué à mettre en place, est aussi conseillé pour les amateurs ou les débutants en photographie de studio.

bebe qui dort en souriant dans une tasse argenté

La softbox pour obtenir une lumière douce et précise

La softbox ou boîte à lumière est une autre option de studio pour adoucir la lumière du flash. Cette boîte se présente comme une boîte noire de forme carrée, rectangulaire ou encore orthogonale, et dont l’un des côtés seulement laisse passer la lumière. Comme le parapluie, elle va permettre de diffuser la lumière du flash tout en l’adoucissant, et elle peut diffuser la lumière à travers ou en la réfléchissant. D’ailleurs, certaines boîtes sont réversibles et permettent les deux options.

Contrairement au parapluie, on n’utilisera pas la softbox pour diffuser largement la lumière. Au contraire, la softbox va produire une lumière plus étroite et localisée(suivant la dimension de la softbox), un peu comme si vous aviez une source de lumière de type fenêtre ou lucarne.

On optera donc pour une softbox si l’on souhaite contrôler la direction de la diffusion de la lumière, ou alors si l’on travaille dans un studio étroit et que l’on souhaite éclairer seulement le sujet. Elle peut être également utilisée en lumière de débouchage ou en complément de plusieurs autres sources de lumières de studio.

La softbox est plus compliquée à mettre en place que le parapluie, c’est pourquoi elle est privilégiée par les professionnels de la photo de studio plutôt que par les débutants.

bébé qui dort sur fond bleu cleir

Photographier un bébé en studio : quel matériel pour des photos professionnelles ?

La softbox est la solution la plus plébiscitée par les professionnels de la photo de studio, car elle permet un meilleur contrôle de la lumière, mais aussi un meilleur contraste.  Si vous avez une idée de photo en tête, il y a plus de chances pour que vous obteniez le résultat précis que vous souhaitez avec une softbox plutôt qu’avec un parapluie !

La softbox est en général carrée ou rectangulaire, avec des dimensions comprises entre 50 x 70 cm et 60 x 70 cm. Certaines softbox sont de plus légères et facilement transportables et démontables, ce qui sera utile si vous n’avez pas votre propre studio et que vous devez porter votre matériel.

Photographier des bébés au flash ne présente pas de réel danger : toutefois, entre 2 et 3 mois, les yeux des bébés restent fragiles et il vaudra mieux prendre des précautions. La lumière puissante comme celle d’un flash cobra (flash monté sur l appareil), concentrée comme celle d’un flash de smartphone, ou encore continue, peut-être à terme néfaste pour le développement  de la vision d’un bébé.

Pour photographier un bébé en studio, vous aurez donc besoin d’un matériel qui vous permette d’adoucir la lumière du flash, comme un parapluie (pour diffuser largement la lumière) ou une softbox (pour adoucir et contrôler la lumière plus précisément et obtenir des photos à la fois plus précises et créatives). Se procurer ce type de matériel n’est pas très compliqué : il ne vous reste plus qu’à sauter le pas !

Aimez vous ceci?

Cliquer sur l'étoile pour noter !

Note Moyenne 5 / 5. Nombre de note: 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

amet, Donec Phasellus leo adipiscing mattis sem, Retour haut de page