Guide d’initiation à l’éclairage de studio pour la grossesse

La grossesse est une période unique et particulière. Une femme enceinte est généralement joyeuse. Elle est dans l’excitation de voir son trésor. Elle vit de nombreuses transformations morphologiques qui la définissent pendant cette période. La photographie est un excellent moyen de mettre en valeur et d’immortaliser son joli ventre rond.

Il faut encore pouvoir offrir des photos de grossesse de qualité remarquable. Tous les professionnels de la photographie ont besoin de bien se servir de l’éclairage pour réussir leurs prises de vues. Ceci est d’autant plus décisif pour réussir une photo de maternité. Découvrez un excellent guide d’initiation à l’éclairage de studio pour les photos de grossesse !

Photo De Grossesse Les Mains En Coeur Sur Le Ventre Par Nada Ivanova

Importance de l’éclairage dans un studio pour les photos de grossesse

Pour des photos en plein air, le photographe bénéficie de la lumière naturelle. Cependant, cette dernière n’est pas toujours présente lors des séances photo en studio. Or, l’éclairage est un paramètre clé pour réussir la prise de photo. La photographie consiste d’ailleurs à écrire avec la lumière.

Ainsi, c’est l’éclairage qui met en valeur les formes et donne tout l’intérêt au ventre rond de la future maman capté par les objectifs. Un bon dosage de la lumière est indispensable pour mettre en valeur les courbes et le ventre d’une femme enceinte. Afin de comprendre l’importance de l’éclairage d’un studio photos, il est primordial d’étudier les propriétés de la lumière.

La réfraction

La lumière est du point de vue technique un rayonnement électromagnétique. En effet, les ondes électromagnétiques de la lumière se propagent dans l’air et rencontrent peu de résistance. Au contact d’un matériau avec une densité plus élevée que l’air (l’eau ou le verre par exemple), ces ondes sont déviées et courbées en fonction de l’indice de réfraction.

En réalité, l’objectif d’un appareil photo est un matériel transparent (comme le verre) qui réfracte les ondes lumineuses afin de former l’image sur le capteur. Ainsi, selon la source d’éclairage utilisée, le professionnel doit bien disposer son appareil photo pour avoir l’effet de lumière escompté dans son studio pour la prise d’image de grossesse.

La réflexion

Les ondes lumineuses rebondissent lorsqu’elles atteignent un matériau impossible à traverser. Il y a donc une perte considérable de lumière en direction de la femme enceinte à photographier. Cette propriété de la lumière permet au professionnel de choisir minutieusement les objets devant rester dans un studio afin d’éviter une réflexion de lumière qui peut saboter la qualité de l’image.

La diffraction

Le phénomène de la diffraction apparaît lorsque les ondes électromagnétiques interfèrent entre elles. En photographie, ce phénomène se remarque lorsqu’on atteint la limite des performances d’un appareil. À cette limite, il se produit une perte de contraste dans le plan où l’objet à photographier est positionné.

Or, le contraste est l’un des éléments les plus importants à prendre en compte pour réussir ses prises de vue. Lorsqu’il est faible (à la limite de diffraction), la densité entre les tons les plus clairs et les plus foncés est faible et ne met pas assez en valeur la femme enceinte à prendre en photo.

De façon pratique, évitez de prendre une photo à f/22 avec un objectif qui ferme à f/22 par exemple. Il faudra plutôt prendre ses vues sans dépasser f/16 pour éviter les risques de diffraction.

Photoshoot Grossesse En Studio Par La Photographe Nada Ivanova

Différences entre la lumière courte et la lumière longue

La lumière courte et la lumière longue sont des schémas d’éclairage de base utilisés en photographie. En effet, un schéma d’éclairage représente une configuration d’éclairage qui permet d’avoir un résultat spécifique en termes de lumière.

La différence entre le schéma d’éclairage court et le schéma d’éclairage long est assez subtile. Faire une caricature permet de la cerner plus aisément. Lorsque vous imaginez un sujet dont le visage est légèrement tourné vers vous, on voit presque clairement une division en deux parties à partie du nez.

Ainsi, la partie tournée vers soi est le côté long (éclairée par une lumière longue) et la seconde partie est le côté court (éclairée par une lumière courte).

En éclairage long, la source de lumière éclaire la partie du visage tournée vers vous tandis qu’en éclairage court, la source lumineuse éclaire la partie éloignée de vous. En outre, ces deux différents schémas d’éclairage disposent chacune de leurs spécificités.

L’éclairage long

Il existe différentes façons de réaliser un éclairage long dans un studio de photo. Il faut installer la source de lumière à 45 degrés du sujet à photographier et s’assurer que la partie à mettre en valeur sur la photo est détournée de cette source. Obtenir un éclairage long est aussi simple que cela. En outre, il est possible d’utiliser des lumières de remplissage pour optimiser l’éclairage.

En réalité, opter pour un éclairage long favorise un « élargissement » de la cible. Aussi, ce type d’éclairage projette habituellement le côté cour dans l’ombre (en fonction de la disposition de la lumière). Il offre aussi davantage de contraste.

L’utilisation d’un éclairage long pour la photographie de grossesse a tendance à masquer des imperfections sur le visage ou sur le corps de la femme enceinte. Tout dépend cependant du positionnement du sujet et de la source de lumière.

L’éclairage court

Il n’existe qu’un seul moyen d’obtenir un éclairage long. Il faut commencer à positionner la source de lumière à 45 degrés du sujet comme dans le cas d’un éclairage long. On peut alors déplacer le sujet ou la source d’éclairage pour avoir une partie plus éclairée étant le côté court.

Particulièrement basé sur l’ombre, il est généralement nécessaire d’ajouter un éclairage de remplissage afin de mieux contrôler le contraste. Il est également possible d’opter pour un réflecteur.

En effet, l’éclairage court permet d’avoir une bonne vue sur la partie à photographier et laisse le côté long du sujet dans l’ombre. Ainsi, il favorise un contraste élevé et il est parfait pour obtenir des images discrètes. De même, il est aussi idéal pour avoir des photos avec une plus grande profondeur.

Il permet d’avoir plus de détails à travers la photo tout en masquant les imperfections. Il serait mieux adapté pour des photos de parties spécifiques du corps de la future mère.

Le long et le court sont les schémas de base d’éclairage de studio pour la photographie. Il existe néanmoins différentes autres méthodes qui accompagnent ces schémas afin d’assurer un parfait éclairage pour un reportage photo.

Photo De Grossesse Clair Obscur Par Nada Ivanova

Différentes méthodes d’éclairage

En photographie d’intérieur en général, il existe différents schémas ou méthodes d’éclairage qui sont combinés aux schémas d’éclairage long et court. La principale différence entre ces méthodes et le positionnement de la source de lumière par rapport au modèle à photographier.

Éclairage Butterfly (schéma Papillon) ou Paramount

L’éclairage Butterfly a pris ce nom à cause de l’ombre en forme de papillon qui est créée dans l’environnement du sujet lors de la prise de la photo-portrait. Il est également nommé Paramount et était beaucoup utilisé au début du XXe siècle.

L’éclairage Paramount est rétro et met en évidence de nombreux détails sur le corps de la femme enceinte. La source de lumière est en effet placée directement en face du sujet à photographier. Il est en hauteur et surmonte l’appareil photo.

Le photographe se trouve ainsi en dessous de la source lumineuse. En outre, l’intensité et l’orientation de la lumière permettent de créer une légère ombre dans le plan de la photo.

Éclairage Loop

Lorsque c’est le visage de la femme enceinte qui est photographié, le schéma d’éclairage Loop crée une ombre en forme de petite boucle sur une de ses joues. En effet, cette méthode d’éclairage peut être facilement appliquée à partir de l’éclairage Butterfly.

Il suffit de déplacer la source de lumière de 30 à 45 degrés par rapport à sa position dans la méthode d’éclairage Butterfly. Aussi, elle est orientée légèrement vers le bas pour mettre en évidence la partie voulue.

Éclairage Rembrandt

L’éclairage Rembrandt est bien plus dramatique que les deux précédents. Cette méthode d’éclairage permet de donner un ressenti plus sombre à la photo. Il doit son nom au peintre Rembrandt qui l’utilisait souvent pour ses toiles.

Pour l’utiliser cette méthode d’éclairage, il faudra disposer la source d’énergie au-dessus de l’appareil photo. Toutefois, elle doit être moins haute que dans le cas d’un éclairage Butterfly. Cette source d’énergie forme presque 90 degrés avec la partie à éclairer et à photographier.

Éclairage Split

Split est un terme anglais qui signifie diviser. Ce type d’éclairage permet donc de fendre le plan dans lequel devra se positionner pour la photo. On observe une partie éclairée et l’autre partie recouverte d’ombre. Il est idéal pour photographier le profil d’une femme enceinte. En effet, la source de lumière dans l’application de cette méthode est placée dans le même plan horizontal que l’appareil photo. Elle n’est pas au-dessus de l’appareil comme dans les précédents cas.

Avec cette méthode, une seule source de lumière est rarement utilisée. Il y a certes une source principale. Cependant, différentes sources de luminaires secondaires sont employées pour davantage illuminer la partie éclairée.

Photo De Grossesse Par Nada Ivanova

Les différentes sources de lumière

Pour l’application de ces différentes méthodes d’éclairage de studio photo, il est important d’avoir une bonne source de lumière. Il en existe de différentes catégories.

La lumière naturelle

La lumière continue naturelle n’est rien d’autre que le soleil. Bien qu’elle soit peu utilisée pour la photographie en studio, elle permet néanmoins de prendre de belles vues. Cette source de lumière a l’avantage d’être :

  • puissante ;
  • gratuite ;
  • large selon les conditions, etc.
  • teinte doré le soir (golden hours)

De plus, son « utilisation » pour la photographie d’intérieur nécessite très peu de matériel. En réalité, il est nécessaire d’étudier préalablement l’éclairage du studio par les rayons solaires pour faire de belles photos. Cela permet, en fonction de l’effet escompté de trouver une meilleure position à la future mère pour faire les photos.

Par ailleurs, l’éclairage naturel présente des insuffisances avec lesquelles il faudra jouer pour réussir ses photos. Le déplacement et l’intensité du soleil ne sont pas contrôlables. Ainsi, la qualité du rendu d’un shooting photo peut être largement influencée lorsqu’on se base uniquement sur l’éclairage solaire. C’est pour cette raison que l’éclairage artificiel est fortement recommandé.

L’éclairage artificiel

L’éclairage artificiel est la source d’énergie la plus recommandée pour la photographie en studio. L’intensité, la direction et bien d’autres paramètres sont totalement contrôlés par le photographe. Dans cette catégorie de source d’énergie, on distingue les flashs et les éclairages continus.

Les flashs

Encore appelé lumière stroboscopique, un flash donne un éclair de lumière afin d’illuminer une zone ou une personne à photographier. Il y a le speedlight ou flash cobra. Le matériel produisant la lumière est positionné sur le sabot ou la griffe de l’appareil photo. Il peut également être positionné sur un trépied.

Ce type de flash a l’avantage d’être très peu onéreux et plus facilement portable. Léger et compact, il peut être aisément déplacé. Toutefois, il n’est pas très puissant. De plus, il faut attendre entre 2 et 5 secondes pour le rechargement après chaque photo lorsque le flash est utilisé à pleine puissance.

Il ne permet donc pas de faire des rafales de photo. Toutefois, il est important d’opter pour un speedlight disposant d’une puissance (en Watt-seconde) élevée.

Le flash de studio est aussi une source de lumière qui peut être utilisée pour la photographie d’une femme enceinte dans un studio. Il dispose généralement d’un générateur combiné dans un même bloc que la source de lumière. Il y tire son nom « monobloc ». Cependant, ce type de flash nécessite une alimentation sur secteur pour fonctionner.

Un flash de studio dispose d’une puissance qui varie entre 300 et 1200 W. Il est ainsi plus puissant qu’un speedlight. De plus, il est possible de lui adapter un modificateur de lumière. Par ailleurs, un flash de studio ne se déplace pas aussi facilement qu’un speedlight.

En outre, il existe des flashs qui disposent de générateur externe. Ces derniers sont très puissants (entre 1200 et 4800 W). Ce type de flash favorise un contrôle total de la lumière dans le studio. Un shooting photo de grossesse fait avec un flash de studio à générateur externe a plus de chance de faire ressortir tous les traits et particularités du corps de la future mère.

Par ailleurs, il existe également des flashs qui sont considérés comme hybride entre les speedlight et les flashs de studio. Ces derniers disposent d’un générateur externe, mais sont facilement portables. Il n’y a aucun besoin d’être connecté à une prise électrique pour les faire fonctionner. La valeur de la puissance est généralement supérieure à celle des speedlights.

La lumière continue

La photographie a toujours eu recours aux flashs. Cependant, des sources de lumière continue ont commencé à être utilisées. Elles présentent de bonnes performances. Ce sont les halogènes à basse consommation et les LED. Ces derniers représentent une solution d’éclairage continu capable de reproduire une lumière blanche comme celle des flashs.

En effet, les kits halogènes sont relativement moins chers qu’un kit de flash avec des caractéristiques similaires. De plus, ils sont plus utiles lorsqu’on souhaite faire de la vidéographie. Il est également possible avec un kit halogène de régler les niveaux de lumière directement sur la scène. Il est donc plus facile d’ajuster son éclairage rapidement après chaque photo pour un rendu optimal.

Un kit halogène est adapté pour un débutant. Par ailleurs, les halogènes et LED présentent aussi certains inconvénients. Ils ont une puissance plus faible que les flashs traditionnels. Aussi, ces équipements produisent un éclairage moins directionnel. De plus, une chaleur intense est dégagée pendant leur fonctionnement.

Photographe Grossesse Montpellier 4

Les effets des modificateurs de lumière

La qualité de la lumière est une notion capitale en photographie. Elle fait référence à la douceur ou à la dureté de la lumière. La lumière dure est comme celle du soleil qui produit une ombre noire et très marquée. Celle douce par contre est assimilée à celle des jours nuageux où l’ombre produite est moins foncée.

Ainsi, selon le sujet de la photographie, il y a souvent besoin maîtriser la lumière et d’avoir un contrôle total de la qualité de la lumière. C’est le rôle des modificateurs de lumière. En réalité, les modificateurs sont associés à la source d’éclairage pour avoir une meilleure qualité de lumière afin d’avoir de belles photos.

Leur utilisation est quasiment indispensable pour la photographie de grossesse en studio. Les modificateurs de lumière participent pour une large part à la réussite d’une telle séance photo. Il en existe de diverses formes qui fonctionnent de différentes manières.

Le diffuseur

Le diffuseur de lumière est la première solution à laquelle on pense lorsqu’on décide d’avoir un modificateur de lumière. C’est d’ailleurs la solution la plus évidente et la plus simple. Le diffuseur est généralement utilisé lorsqu’on opte pour un flash positionné au-dessus de l’appareil. Il ne diminue pas l’intensité de la lumière produite par la source comme de nombreuses personnes pensent.

En effet, l’équipement permet d’adoucir la lumière émise par la source en la propageant dans toutes les directions. Ainsi, le flash n’est pas moins puissant. Il est seulement moins concentré sur un seul objet ou sur un sujet.

Pour une photographie de grossesse en studio par exemple, le diffuseur permet de répartir la lumière dans tout l’environnement immédiat de la femme enceinte lors de la prise de la photo. Ainsi, il est plus facile de faire une photo complète.

La carte de rebond

Une carte blanche est aussi un diffuseur de lumière de flash. Cependant, il est possible de ne pas l’acheter. Sa conception est un jeu d’enfant. Il suffit d’attacher soigneusement une feuille blanche et épaisse sur le flash avec de l’élastique.

Avec une carte de rebond, une lumière dure ne produit plus une ombre disgracieuse dans le plan de la photo. Lorsque le flash est en effet orienté vers le haut et la carte de rebond dans la même direction, la majeure partie de la lumière de la source se dirige vers le plafond.

Le plafond devient alors un réflecteur qui produit au final une lumière beaucoup plus douce. Cette douceur est nécessaire pour réussir une photographie de grossesse lorsqu’on pose dans un studio.

La mini-softbox

La mini-softbox est sans doute l’un des meilleurs modificateurs de lumière lorsqu’on utilise un flash placé au-dessus de l’appareil photo. Bien plus qu’un diffuseur ou une carte de rebond, la mini-softbox diffuse la lumière plus efficacement. La lumière est en effet plus constante et plus homogène dans le studio pour un rendu plus professionnel.

La boîte à lumière

Outre la mini-softbox, il existe la softbox qui est plus grande et plus professionnelle. Cette dernière est appelée boîte à lumière et peut être orientée jusqu’à 360 °. Elle peut avoir une forme carrée, rectangulaire ou circulaire.

La boîte à lumière permet habituellement de couvrir l’intégralité des studios pour la photo. Il en existe de différentes sortes et ce qu’il faut choisir dépend de l’effet escompté.

Les parapluies

Il n’est nullement une exagération de dire que le parapluie est le plus célèbre modificateur de lumière. Il est le plus utilisé dans les studios. Il a la forme d’un parapluie standard, mais est utilisé avec un flash éclairant. En outre, il est possible de faire refléter la lumière sur le parapluie en fonction de l’éclairage voulu dans le studio.

Les parapluies présentent un espace de diffusion plus large que les softboxes. Ainsi, ils sont moins maniables que les softboxes. Cependant, les parapluies peuvent être utilisés pour les photos grand-angles. Ainsi, ils sont adaptés pour les photos complètes de femmes enceintes.

Photographe Grossesse Beziers 1

Les clés pour comprendre les bases de l’éclairage en photographie

Il n’y a point de photographie sans lumière. En effet, l’émotion ressentie lorsqu’on regarde une photo de grossesse est directement influencée par la direction et la couleur de l’éclairage. Ainsi, il existe des bases pour mieux réussir l’éclairage en photographie de studio.

La lumière peut être diffuse ou directe

Une catégorisation des sources d’éclairage permet de différencier les lumières diffuse ou directe. Il suffit d’observer l’éclairage naturel pour percevoir cela. Le soleil est en effet une source de lumière directe. L’éclairage d’un sujet par le soleil produit des ombres dures et très foncées qui peuvent être perçues sur une photo.

Lors de temps nuageux par contre, les rayons solaires sont diffusés à travers les nuages. Il y a donc des ombres plus douces.

C’est également cela qui se produit dans les studios lors des séances photo. Le flash de l’appareil et les sources de lumière continues (LED, fluorescent, etc.) constituent la lumière directe. D’autres équipements permettent de diffuser la lumière pour la photographie de grossesse. Tous ces éléments servent à éclairer l’environnement pour bien faire voir la grossesse sur la photo.

La direction de la lumière

L’observation est un fondamental dans l’art photographique. Ce n’est pas un hasard que la photographie soit qualifiée de « sport d’observation ». En réalité, la direction de la lumière est un grand facteur qui influence la perception du sujet sur la photo.

L’effet ou les émotions transmis par une femme enceinte photographiée lorsque la lumière est dirigée de la droite vers la gauche peuvent être totalement différents si la lumière est dirigée de la gauche vers la droite.

Clairement, il est important d’observer minutieusement son studio afin d’appréhender la direction de la lumière naturelle et de la combiner avec d’autres sources de lumière pour créer un environnement adapté à ce qu’on veut créer à travers les photos.

La corrélation négative entre l’intensité de la lumière et la distance

L’intensité de la lumière est également capitale pour l’éclairage d’un studio de photo. En effet, elle baisse au carré de la distance. Pour éviter d’entrer dans des calculs mathématiques, cela veut simplement signifier que l’intensité de la lumière lors de la prise de photo diminue lorsqu’on éloigne la source de la lumière du sujet à photographier.

Il est primordial d’en tenir compte pour une meilleure exposition du sujet. Le but de la photographie de grossesse est avant tout de mettre en évidence les changements engendrés sur le corps de la femme par le bébé à venir. Il est donc primordial de trouver la bonne distance entre la source lumineuse et la future mère à photographier pour une parfaite exposition.

Poser le sujet correctement

Malgré tout le travail fait en amont, la séance photo ne peut pas être une réussite si le modèle ou le sujet n’est pas bien posé. Cette étape doit donc faire l’objet d’une attention particulière. Différentes astuces permettent de bien poser la femme enceinte pour la photographie de grossesse.

Faire attention au modèle

Différentes raisons peuvent amener à faire la photographie de grossesse. Elle peut être faite à la demande de la future mère comme à la demande de l’artiste. Dans l’un ou l’autre des cas, il est primordial pour le photographe de s’intéresser à son modèle et de prendre le temps de le connaître.

L’observation de ses gestes, mouvements et tics permet de trouver les bonnes positions pour réussir les photos. Le photographe représente en effet un metteur en scène.

Ainsi, il a pour devoir de connaître son modèle afin de lui attribuer les « rôles correspondants » à sa personnalité. Il est important de mettre la future maman en confiance pour qu’elle soit totalement détendue lors de la séance.

Poser pour une photo ne signifie pas rester figé

L’être humain n’est généralement pas habitué à rester figé. Par le physique ou par la parole, le corps est habituellement en mouvement. Ainsi, les photos risquent d’être plates et de ne rien dégager lorsque le modèle tente de rester figé. Il est important de comprendre cela et de l’expliquer à son modèle.

Il est important que les photos soient animées et dynamiques. Demandez au modèle de rester naturel et de faire des mouvements, aussi minimes soient-ils.

Vous pourriez demander à la future maman de tourner le haut de son corps en gardant les pieds au sol ou de passer de 3⁄4 gauches aux 3⁄4 droites tout en changeant de jambe d’appui. Il s’agit de mouvements simples qui permettent de dynamiser une image.

Construire des poses

Une séance photo de grossesse en studio donne la possibilité de construire une infinité de poses. Étant sur place, le photographe et le modèle laissent libre cours à leur imagination pour avoir de belles images originales. Le plus important pour ce type de shooting, c’est de mettre en valeur le beau ventre de la femme enceinte.

Pour des poses où elle sera debout, prendre la photo de profil est souvent simple et permet de sublimer le baby bump. En outre, elle peut s’adosser au mur du studio en gardant les deux mains en dessous de son ventre. Elle pourrait également prendre une position plus maternelle en restant courbé sur le ventre. Cela fait penser à la protection du bébé.

Les poses en étant assise ou allongées sont aussi belles pour une photographie de grossesse. Elle peut s’adosser sur une chaise, se mettre confortablement dans un divan ou prendre appui sur ses bras en ayant les jambes légèrement repliées vers votre ventre. De même, la position du yoga est très conseillée. Elle met en valeur tout le corps avec le ventre.

L’essentiel est d’opter pour des combinaisons créatives en gardant à l’esprit que les poses doivent refléter l’amour pour son enfant et la volonté de le protéger contre tout.

Par ailleurs, les poses doivent être prises en fonction de l’éclairage disponible dans le studio. La source de la lumière, son intensité et la direction peuvent conditionner certaines poses et permettre d’avoir de plus beaux clichés.

Photo De Grossesse Par Nada Ivanova

Des astuces pour réussir les photos de grossesse

Les photos de grossesse ne sont pas de simples séances shooting. Il est important de prendre en compte certaines recommandations pour les réussir. La première est de choisir le bon moment pour la séance. Idéalement, il faudra choisir une période où les rondeurs sont bien visibles.

Ainsi, la période entre le 7ème et 8ème mois peut-être un moment adéquat pour immortaliser le beau ventre à travers les meilleurs clichés. La seconde recommandation est liée aux tenues à mettre pour la séance photo. Il est important d’éviter les vêtements moulants ainsi que ceux qui portent un logo ou un motif (sauf pour motif artistique).

Privilégiez les robes capables de mouler seulement le ventre afin de le mettre en valeur. En outre, optez pour des couleurs sobres et unies comme le blanc, le beige, le gris, le noir ou le bleu marine.

Une photo de grossesse n’est pas seulement dédiée à la femme enceinte. Il est important d’y faire participer la famille. Le futur père et les autres enfants peuvent s’incruster dans la séance. C’est un excellent moment de convivialité à passer en famille. C’est aussi un moyen de personnalisation de la photo.

Pour finir, il est important de rappeler que l’éclairage dans la photographie en studio en général et dans la photographie de grossesse en particulier à une importance capitale. Le choix de la source de lumière ainsi que la méthode d’éclairage à utiliser doit être fait de façon minutieuse pour avoir des chefs d’œuvres.

Aimez vous ceci ?

Cliquer sur l'étoile pour noter !

Note Moyenne / 5. Nombre de note:

Pas encore de note! Soyer le premier à noté !

La Photographe Montpellier Nada Ivanova 1080

A propos de La photographe Nada Ivanova

Je suis photographe spécialisée en maternité depuis 2012. Je propose de nombreux service photo pour nouveau-né et grossesse. Je partage aussi mon expérience au travers d’article sur mon site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Retour haut de page